" Les fils sont tissés l’un dans l’autre. Ils s’enchevêtrent. Ils se déchirent. Ils se dénouent. Ils sont comme un miroir des sentiments et des douleurs qui traversent nos vies. Couper, entrelacer et nouer les fils les uns après les autres m’incite à créer un tout autre univers à l’intérieur-même des délimitations du cadre de la sculpture. "

 

Artiste japonaise, Chiharu Shiota crée des lieux vidés de toute présence humaine, de toute présence physique. Les fils de la mémoire, les empreintes temporelles viennent tisser des toiles arachnéennes liantles objets inertes au temps passé, à des instants, des présences qui n’existent plus que dans la mémoire. Usant de fils tissés, l’artiste combine performances, art corporel et installations dans un processus qui place le corps en son centre. Sa pratique artistique explore les notions de temporalité, de mouvement, de mémoire et de rêve et requière l’implication à la fois mentale et corporelle du spectateur.